fbpx

La 3ème génération rejoint l’aventure AFD

AFD, une histoire de famille

Cette belle histoire familiale dure depuis maintenant 30 ans et n’est pas prête de s’arrêter  ! 

 

Retour en arrière, en 1993 :

A l’époque, André Gardin (alias Dédé La Fuite) créait la première entreprise spécialisée en recherche de fuite dans le Morbihan : Atlantic Fuite et Détection.

 
 
Ludovic, Nils et Nicolas Gardin, les trois fils, ainsi que Julien Josnin rejoignent petit à petit André Gardin jusqu’à prendre officiellement la suite en 2012, en rachetant l’entreprise. Passage de flambeau dans la famille et nouvel essor pour AFD qui ne cesse de croitre grâce à un esprit entrepreneurial et une forte ambition de Ludovic, toujours en quête de développement.

Dix ans après le rachat de la société, la petite entreprise familiale est devenue un groupe national. Le groupe AFD passe de 6 collaborateurs en 2012 à 400 en 2022. L’objectif est d’atteindre 1000 collaborateurs d’ici 2030. En perpétuel développement, la société réalise un chiffre d’affaires annuel de 40M€ (500 000€ en 2012).  

Aujourd’hui considéré comme l’un des acteurs les plus importants dans le métier de la gestion du dégât des eaux, le Groupe AFD intervient dans toute la France, jusqu’en Corse et s’implantera d’ailleurs prochainement sur l’île de La Réunion.

 

La nouvelle génération rejoint l’aventure !

L’histoire de famille continue puisqu’à tout juste 19 ans, Valentin Gardin rejoint son père (Nicolas) et ses deux oncles (Ludovic et Nils) dans l’entreprise. En formation terrain depuis quelques mois, il a intégré l’équipe décontamination et assèchement. Un métier qu’il apprécie par la diversité des interventions et le contact avec les sinistrés. La relève est assurée !

 

 

Rencontre avec Valentin : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Explique-nous ton parcours scolaire ?

« J’ai d’abord fait un CAP Menuiserie Installateur puis un CAP Charpente, soit 4 ans dans la menuiserie-charpente et le bâtiment. Je suis ensuite arrivé chez AFD dans le service Décontamination et Assèchement. »

Qu’est-ce qui t’a donné envie de rejoindre l’aventure ?

« J’entends parler de la société depuis que je suis tout petit. Je me suis dit que rentrer dans l’entreprise serait pour moi une bonne opportunité d’évoluer. »

Peux-tu nous expliquer ton métier ?

« Je travaille dans l’Assèchement, à savoir que l’on fait aussi de la décontamination après-incendie. Après l’intervention des techniciens en détection de fuite, nous venons poser du matériel d’assèchement pour sécher les maisons. Nous utilisons plusieurs types de machines. Souvent, nous nous servons de brasseurs d’air et de déshumidificateurs, qui permettent d’assécher les pièces pour récupérer un maximum de taux d’humidité. »

Qu’est-ce qui te plaît dans ton métier ?

« Nous avons des interventions différentes chaque jour et nous sommes présents dans toute la France. J’aime être chez les clients et les rassurer à propos de l’assèchement, car les gens sont souvent paniqués. »

Ta motivation le matin ?

« J’aime me lever tous les matins pour travailler chez AFD. J’aime faire des interventions seul ou avec des collègues, pour n’importe quelle situation et n’importe quel sinistre. »

Une anecdote sur une inter ?

« On est arrivés sur une intervention et tout l’appartement était inondé. Il y avait encore de l’eau sur 2 ou 3 cm : toutes les cloisons étaient impactées avec des champignons partout, ça sentait vraiment mauvais. Là, on savait qu’il y avait du boulot sur l’intervention.»

Une source d’inspiration pour ton boulot ?

«Ma famille»